ATELIERS THEATRE

11 avril 2013 | Animations, Projets

Sans titre

Présentation du projet 

 L’action est construite autour d’un atelier de jeu théâtral en direction de femmes d’Aubervilliers mené à partir de textes choisis autour de la thématique du « droit des femmes ». L’atelier aboutira à une présentation publique d’une lecture/spectacle qui prendra la forme d’un « goûter détourné » (occasion de faire entendre la parole des femmes en mettant à mal une « représentation stéréotypée de la femme : celle de la femme « bonne cuisinière » qui invite à « un goûter »). Cette action sera aussi l’occasion pour les participante de s’approprier des lieux culturels (le 104/Paris, le théâtre de la Commune/Aubervilliers…) grâce à des spectacles à y découvrir, des visites des lieux, des rencontres avec les artistes.

La restitution du travail aura lieu au Théâtre de la Commune le samedi 8 juin 2013 et prendra la forme d’une lecture théâtralisée au bar du Théâtre sous forme de « goûter détourné ». La restitution sera accompagnée d’un débat avec un intervenant

Ce sera – en plus de l’aboutissement de l’atelier pour les femmes – l’occasion d’une réflexion (à destination des hommes comme des femmes) sur la thématique des droits des femmes et du lien social.

 Le porteur et intervenant : la compagnie 0,10 

Ce projet est porté par la compagnie 0,10 avec le partenariat opérationnel et financier du Théâtre de la commune et des services Politique de la ville, lutte contre les discriminations et droits des femmes et Démocratie locale et développement social des quartiers de la mairie d’Aubervilliers.

La compagnie 0,10 a pour objectif la création, production, diffusion et promotion des spectacles théâtraux, musicaux et chorégraphiques incluant toute forme artistique n’entrant pas dans les domaines susnommés (clown, mime, masque, commedia dell’arte). Ses actions sont mises en place par Laetitia Guédon, metteur en scène et directrice artistique de la Cie qu’elle a fondé en 2006. Formée à l’Ecole du Studio d’Asnières et au CFA des comédiens sous la direction de Jean-Louis Martin-Barbaz, elle est engagée en tant que comédienne dans plusieurs pièces du répertoire classique et contemporain et  met en scène plusieurs spectacles du répertoire classique et contemporain tels que Bintou de Koffi Kwahulé (Prix de la Presse – Avignon 2009) ou Le Laboratoire chorégraphique de rupture contemporaine des gens », en co-mise en scène avec Thomas Poitevin (Prix Paris-Jeunes Talents 2010). Depuis  2007, elle intervient dans les établissements scolaires d’Aubervilliers dans le cadre des ateliers artistiques du théâtre de la Commune /CND d’Aubervilliers. Très impliquée dans la défense du droit des femmes, et notamment des femmes artistes, elle assure depuis plusieurs années la direction artistique du « festival au féminin » (www.festivalaufeminin.com), festival implanté dans le quartier de la goutte d’or à Paris, où il propose chaque année depuis 10 ans au public de découvrir un certain regard sur la femme : celui de l’artiste Elle est également très impliquée dans la « défense » de la banlieue « terre de créativité » et la lutte contre les discriminations raciales

Poster un commentaire